THE Project

THE Project: Pendant les vacances tout tourne au ralenti

Hello tous,

Ca fait longtemps que je ne vous ai pas informé sur the project, en fait depuis la fin de ma formation à l’Adie et le début de mon étude de marché (je vous en parlais ici). Mais avec les vacances, tout tourne un peu au ralenti. Et puis ce que je fais en ce moment, est certes indispensable, mais pas très intéressant à racontée _ ou du moins je ne vois pas trop comment le rendre fun_: Etude de marché, demande de devis, étude financière, budget prévisionnel, repérages…

La part la plus importante d’un projet selon moi est tout de même le côté financier. J’ai tendance a travaillé trop souvent par envie et par passion et a négliger cette partie. Mais on peut avoir l’idée du siècle et un dossier bien ficeler, si on n’a pas un budget initial ou qu’on le gère mal, on n’est très vite limité. J’essaye donc de travailler sur ce point en particulier. Je cherche par ailleurs des formations qui pourraient m’aider notamment en comptabilité.

Bref, j’espère avoir à vous en dire plus sur the project à la rentrée. Si vous souhaitez encore m’aider à avancer, les questionnaires sont toujours d’actualité:

Si vous y avez déjà répondu, parlez en autour de vous et partagez le lien. Ca prend 5 min 😉

Je voulais également partager avec vous ces quelques photos que j’ai fait il y a quelques mois. I feel like a (sexy) conqueror in the city! (ben quoi un peu de narcissisme n’a jamais fait de mal).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Col: by Swavey
Coiffure et maquillage: Audrey
Publicités
THE Project

Par où commencer: d’abord bien s’entourer

Hello tous,

Depuis quelques semaines, j’avance doucement mais sûrement sur THE Project. Aujourd’hui je vais vous parler de 2 choses assez importantes selon moi.

Tout d’abord, bien que cela soit difficile de parler d’un projet qui n’en est encore qu’au stade de l’idée, il est important d’en parler dès le début, au moins à ses proches. Même si vous avez peur qu’on vous « pique » l’idée, dites vous que si vous vous y mettez à fond, personne ne fera aussi bien que vous 😎 . En parler permet de s’imprégner du projet, d’avoir des retours constructifs, de savoir si son idée intéresse et d’avoir le soutien de sa famille et de ses amis. Ce soutien est très important, car lorsqu’on s’engage dans un projet, on passe par de nombreuses phases de joie de doutes, de peur… Je n’en suis qu’au début et je suis déjà passée par toutes ses phases. Je me dis souvent, « mais dans quoi tu t’embarques là ! » (lol). C’est pourquoi avoir un entourage bienveillant qui croit en vous est rassurant.

Ensuite, trouver une structure d’accompagnement de projet. Le travail de recherches prend une grande place tout au long de l’élaboration. Internet est un super outils, mais on s’y perd facilement. J’ai donc d’abord cherché par où commencer et quelles seraient les structures qui pourraient m’accompagner. En en parlant autour de moi et après quelques recherches, _ notamment sur le site de l’AFE (Agence France Entrepreneur: ce site regorge d’informations et d’outils sur la création ou la reprise d’entreprise)_ j’ai participé à une réunion d’information à la Maison de l’Initiative. C’est la première fois que j’ai du exposer mon projet à l’oral à un public que je ne connaissais pas.  C’était un exercice intéressant et les quelques retours m’ont fait me rendre compte que j’étais encore loin de maîtriser mon sujet. Malheureusement, je ne rentre dans aucune case (je suis déjà auto entrepreneure, j’ai plus de 30 ans, je ne suis pas inscrite à Pôle emploi…), ils n’avaient donc pas de prise en charge correspondant à mon profil. On m’a donc orientée vers une autre structure, l’association Avenir Nouvelle Maison des Chômeurs. Je suis sortie de mon entretien avec la banane 😀 ! Mon interloculatrice a trouvé mon idée très intéressante et m’a donné quelques pistes de réflexion supplémentaires. Mais encore une fois, n’étant pas demandeur d’emploi, mon profil ne correspondait pas. Elle m’a donc dès le lendemain obtenu un rendez-vous à l’ADIE.

Là c’était tout autre chose. Je suis ressortie de ce rendez-vous pleine de doutes. Lorsqu’on a une idée en tête, on est un peu euphorique. Mon interlocutrice a mis le doigt sur toutes les failles de mon projet, notamment ma façon de me présenter.  Ca m’a vraiment remis les idées en place. Donc beaucoup de points à revoir, de pistes de réflexion, de recherches à faire. Mais je pense avoir trouvé ma structure d’accompagnement. Si tout va bien je commence une formation la semaine prochaine. Je reste plus que jamais motivée. Ce n’est que le début…

La prochaine fois, on parlera d’un autre point très important et pour lequel j’ai beaucoup de difficulté, l’ OR-GA-NI-SA-TION.

Quelques adresses utiles:

ADIE

AFE: Agence France Création

Avenir, Nouvelle Maison des chômeurs

BGE 

La Maison de l'Initiative

Pôle emploi




Illustration: Elanise Art
THE Project

THE Project: prête pour l’aventure

Bonjour à tous,

Me voilà donc de retour dans la blogosphère après près d’1 an !

Et voilà le premier article de ma nouvelle rubrique « THE Project ». Ici je partagerai avec vous mon avancée, mes démarches, mes doutes, mes réussites, face au nouveau projet dans lequel je m’investis en ce moment.

 

Je ne sais plus exactement quand l’idée m’est venue, mais c’était bien avant mon premier évènement Just Be You _ Hum oui je ne vous en ai pas parlé parce que j’étais absente de la blogosphère, mais  j’ai organisé des événements autour de la culture afro, réunissant des prestataires beauté et bien-être. Plus d’infos par ici.  Je disais donc, l’idée de ce projet m’est venue je pense il y a environ 2 ans.

Il y a quelques mois j’ai donc décidé de faire de cette vague idée un projet concret.

Ne sachant pas trop par quoi commencer, je me suis d’abord mise à écrire. Ecrire absolument tout, toutes les idées qui me passaient par la tête, lister les formations qui me permettraient d’y aboutir, toutes les ressources que je possède et les moyens dont j’ai besoin,  lister toutes les personnes, les structures aptes à m’apporter de l’aide. Car oui, j’ai appris à demander de l’aide. Je me suis lancé dans entreprenariat, un peu toute seule, mais je me rends compte, qu’on ne peut pas tout faire seule, il faut savoir demander de l’aide, savoir déléguer quand on ne sais pas ou qu’on ne peut pas faire, savoir s’entourer de personnes bienveillantes et savoir s’appuyer sur ces personnes.

Pour la petite histoire, mon ordi était tombé en panne et ne s’allumait plus du tout. On m’a prêté des ordis et j’ai mis le mien de côté pendant  1 an.  Il y a quelques semaines, alors que je n’avais plus du tout d’ordinateur (ben oui les prêt c’est provisoire), et que je commençais tout juste à entamer les démarches pour THE Project, je me suis décidé à amener mon pc à réparer. Je l’ai donc branché et là…. Miracle !…Il s’est allumé sans aucun souci. Et même mieux, les pages web que j’avais ouvertes il y a 1an étaient encore là. Et devinez quoi, des pages de recherches sur THE PROJECT étaient encore ouvertes ! C’est un signe non ? En tout cas ça m’a conforté dans la poursuite de ce nouveau projet.  Etes-vous prêts à me suivre dans cette nouvelle aventure ? Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite.

PS: Merci à Elanise art pour cette illustration. Faites un tour sur sa page pour voir tous les dessins, peintures et objets déco de cette artiste.